15 TOTE SOLDATEN: TUNESIEN SCHLIEßT RADIKALE MOSCHEEN UND MEDIEN – Tunisie: fermeture de mosquées et de médias après la mort de 15 soldats

Tunesien lässt Extremisten-Moscheen schließen
21. Juli 2014, 09:16 http://derstandard.at/r652/Afrika
Nach Tod von 15 Soldaten bei Angriff – Auch Medien, die zum Jihad aufrufen, werden verboten
Tunis – Nach einem Angriff militanter Islamisten auf die Armee hat Tunesien die sofortige Schließung von Extremisten-Moscheen beschlossen. Betroffen davon seien unter anderem Einrichtungen, in denen der Tod von 15 Soldaten bei der Attacke am Donnerstag gefeiert worden sei, teilte die Regierung am Sonntag mit.

DEUTSCHER ARTIKEL WEITER UNTER DEM FRANZÖSISCHEN

=> MORE TUNISIE in AFRIKANEWS ARCHIV
=> => MORE RELIGIONS in AFRIKANEWS ARCHIV

=> SIEHE AUCH – VOIR AUSSI 03/2014 TUNESIEN: STAAT WILL RADIKALEN DIE KONTROLLE DER MOSCHEEN ENTREISSEN – La Tunisie veut récupérer les mosquées contrôlées par des radicaux

Tunisie: fermeture de mosquées et de médias après la mort de 15 soldats
Tunis (AFP) – 20.07.2014 14:17
Le gouvernement tunisien a annoncé une série de mesures, dont la fermeture de mosquées et celle de médias “appelant au jihad”, suite à la mort de 15 soldats dans une attaque cette semaine.

Funérailles d'un soldat tué dans une attaque sur le mont Chaambi en Tunisie, le 19 juillet 2014
Tunesien – Beerdigung eines am Mount Chaambi getöteten Soldaten
Funérailles d’un soldat tué dans une attaque sur le mont Chaambi en Tunisie, le 19 juillet 2014
afp.com – Fethi Belaid

Dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche, les autorités ont annoncé “la fermeture immédiate des mosquées se trouvant hors de la supervision du ministère des Affaires religieuses” jusqu’à la nomination de nouveaux responsables pour ces lieux de culte, ainsi que celle des “mosquées où la célébration de la mort de nos soldats a été confirmée”.
Après la révolution qui a renversé le régime de Zine El Abidine Ben Ali en janvier 2011, de nombreuses mosquées sont tombées aux mains de radicaux, devenant selon les autorités des foyers d’appels à la violence.
Ces mesures interviennent suite à l’assaut qui a tué 15 soldats mercredi soir sur le mont Chaambi, où l’armée traque un groupe accusé de liens avec Al-Qaïda. Il s’agit de la pire attaque de l’histoire de l’armée tunisienne.
D’après les autorités, de 40 à 60 “terroristes” armés de mitrailleuses, de grenades et de lance-roquettes ont ouvert le feu sur des soldats dans cette région montagneuse à la frontière algérienne.
La Tunisie fait face depuis 2011 à un essor de la mouvance jihadiste, et une cinquantaine de membres des forces de l’ordre ont été tués dans des attaques impliquant des groupes armés.
Le gouvernement a également annoncé “la fermeture immédiate des radios et télévisions sans licence et qui se sont transformées en (…) espaces pour le takfir (l’acte de déclarer une personne infidèle, ndlr) et l’appel au jihad”.
Dans un nouveau communiqué dimanche, le bureau du Premier ministre Mehdi Jomaa a indiqué que le gouvernement avait décidé de fermer la radio religieuse Nour et la chaîne télévisée Al-Insen.
Le paysage audiovisuel tunisien reste en plein chantier plus de trois ans après la révolution, et de nombreuses radios et télévisions opèrent sans autorisation.
Les autorités doivent aussi prendre “les mesures nécessaires pour faire face aux pages incitant à la violence, au terrorisme et au takfir sur les réseaux sociaux”.
Le gouvernement indique enfin “considérer les institutions sécuritaire et militaire comme une ligne rouge”, affirmant que “toute personne, groupe, parti ou institution les dénigrant s’expose à des poursuites judiciaires et militaires”.
© 2014 AFP

– AFRIKANEWS ARCHIV –
jetzt auch auf
FACEBOOK

Tunesien lässt Extremisten-Moscheen schließen 
21. Juli 2014, 09:16 http://derstandard.at/r652/Afrika
Nach Tod von 15 Soldaten bei Angriff – Auch Medien, die zum Jihad aufrufen, werden verboten
Tunis – Nach einem Angriff militanter Islamisten auf die Armee hat Tunesien die sofortige Schließung von Extremisten-Moscheen beschlossen. Betroffen davon seien unter anderem Einrichtungen, in denen der Tod von 15 Soldaten bei der Attacke am Donnerstag gefeiert worden sei, teilte die Regierung am Sonntag mit.
Geschlossen werden demnach auch Medien, die radikales religiöses Gedankengut verbreitet und zum Jihad aufgerufen haben, darunter ein Radiosender.
Militante Islamisten hatten am Donnerstag im Chambi-Gebirge im Grenzgebiet von Tunesien und Algerien zwei Militärpatrouillen angegriffen. Dabei kamen 15 tunesische Soldaten ums Leben. Zu der Attacke bekannte sich die extremistische Gruppe Ansar al-Sharia. Tunesien und Algerien planen im Grenzgebiet nach einem Bericht der algerischen Zeitung El-Khabar eine Großoffensive gegen Extremisten. (APA, 21.7.2014)

Leave a Reply