ÄGYPTEN: ENDE DES AUSNAHMEZUSTANDES – Egypte: fin de l’état d’urgence déclaré il y a trois mois

Gericht in Ägypten hob Ausnahmezustand nach drei Monaten auf
12. November 2013, 17:24 http://derstandard.at/r652/Afrika
Kairo – Ein ägyptisches Gericht hat den Ausnahmezustand in dem Land nach drei Monaten aufgehoben. Der mit einer nächtlichen Ausgangssperre einhergehende Ausnahmezustand laufe mit sofortiger Wirkung aus, entschied das Gericht am Dienstag. Er war Mitte August nach blutigen Zusammenstößen zwischen den ägyptischen Sicherheitskräften und Anhängern des gestürzten Präsidenten Mohammed Mursi verhängt worden.
DEUTSCHER ARTIKEL WEITER UNTER DEM FRANZÖSISCHEN

Egypte: fin de l’état d’urgence déclaré il y a trois mois
Le Caire (AFP) – 12.11.2013 21:09
Un tribunal égyptien a ordonné mardi, deux jours avant la date prévue, la fin de l’état d’urgence imposé mi-août, alors que les forces de sécurité réprimaient dans le sang les partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi.

Des partisans des Frères musulmans et du président destitué Mohamed Morsi, le 8 novembre 2013 au Cai
Anhänger des abgesetzten Präsidenten Morsi, in Kairo, 8. November 2013
Des partisans des Frères musulmans et du président destitué Mohamed Morsi, le 8 novembre 2013 au Caire
afp.com – Gianluigi Guercia

Le gouvernement a annoncé dans un communiqué qu’il respecterait cette décision mais qu’il attendrait une notification officielle avant de l’appliquer.
L’état d’urgence, accompagné d’un couvre-feu nocturne, était censé prendre fin jeudi.
Le président par intérim Adly Mansour avait déclaré l’état d’urgence le 14 août, le jour où les forces de l’ordre ont dispersé deux grands rassemblements de partisans de M. Morsi au Caire, au prix de centaines de morts.
Au total, au moins un millier de personnes ont été tuées, essentiellement des pro-Morsi, le 14 août et dans les jours qui ont suivi.
L’état d’urgence donne de larges pouvoirs aux services de sécurité, mais selon les dispositions établies par un décret de M. Mansour, il n’était pas possible de l’étendre de nouveau sans un référendum.
Mardi soir, le ministère de l’Intérieur tout comme l’armée ont fait savoir qu’ils maintenaient le couvre-feu jusqu’à ce qu’ils reçoivent une notification officielle. Ce couvre-feu, progressivement réduit depuis son instauration, restait en place de 23H00 GMT à 03H00 GMT.
L’état d’urgence a été imposé de façon quasi-permanente en Egypte depuis des décennies, avant sa levée le 31 mai 2012.
Sa remise en place par M. Mansour était surtout importante d’un point de vue symbolique, a estimé Heba Morayef, responsable de Human Rights Watch en Egypte. “Le ministère de l’Intérieur semble avoir la conviction que les lois répressives ont un effet de dissuasion”, a-t-elle dit.
La majorité des quelque 2.000 islamistes arrêtés depuis la destitution de M. Morsi par l’armée –dont quasiment tous les dirigeants des Frères musulmans– ne l’ont ainsi pas été en vertu des dispositions prévues par l’état d’urgence, a-t-elle rappelé.
Le président par intérim doit d’ailleurs promulguer bientôt par décret de nouvelles régulations des rassemblements, qui sont perçues comme des restrictions à la liberté de manifester et de faire grève et qui ont déjà suscité de vives réactions de mécontentement même parmi les membres du gouvernement et ses partisans.
Les partisans de M. Morsi, premier président élu démocratiquement en Egypte, appellent régulièrement à manifester, en particulier le vendredi à l’issue de la prière musulmane hebdomadaire, même si la répression a limité leur capacité à mobiliser massivement.
Mardi, les Etats-Unis ont salué la levée annoncée de l’état d’urgence et du couvre-feu, tout en exprimant leurs “inquiétudes” face aux projets des autorités égyptiennes de “légiférer en matière de sécurité”.
“Nous exhortons le gouvernement à respecter les droits de tous les Egyptiens, ce qui implique d’assurer que tous les Egyptiens puissent exercer dans le calme leur liberté de rassemblement et d’expression”, a déclaré la porte-parole du département d’Etat, Jennifer Psaki.
© 2013 AFP

Gericht in Ägypten hob Ausnahmezustand nach drei Monaten auf
12. November 2013, 17:24 http://derstandard.at/r652/Afrika
Kairo – Ein ägyptisches Gericht hat den Ausnahmezustand in dem Land nach drei Monaten aufgehoben. Der mit einer nächtlichen Ausgangssperre einhergehende Ausnahmezustand laufe mit sofortiger Wirkung aus, entschied das Gericht am Dienstag. Er war Mitte August nach blutigen Zusammenstößen zwischen den ägyptischen Sicherheitskräften und Anhängern des gestürzten Präsidenten Mohammed Mursi verhängt worden.
Bei der gewaltsamen Räumung zweier Protestlager der islamistischen Muslimbruderschaft in Kairo wurden damals hunderte Menschen getötet. In den Wochen darauf wurden hunderte Mitglieder der Muslimbrüder festgenommen, darunter nahezu die gesamte Führungsriege der Islamisten. Die Teilnahme an den Protesten ging seitdem deutlich zurück.
Die Regierung in Kairo erklärte am Dienstag, sie respektiere die Gerichtsentscheidung und werde sie umsetzen, sobald das Urteil schriftlich vorliege. Der Ausnahmezustand hatte Behörden und Sicherheitskräften Sonderrechte beim Vorgehen gegen Proteste und Versammlungen verliehen. (APA, 12.11.2013)

Leave a Reply