ÄGYPTEN: KORRUPTIONS-URTEIL MUBARAK 3 JAHRE HAFT – éGYPTE. Moubarak condamné à trois ans de prison pour corruption

Ägyptisches Gericht verurteilt Ex-Präsident Hosni Mubarak zu drei Jahren Haft
21. Mai 2014, 10:54 http://derstandard.at/r652/Afrika
Auch Söhne wegen Korruption verurteilt – Berufung möglich
Kairo – Der frühere ägyptische Präsident Hosni Mubarak ist am Mittwoch wegen Korruption zu drei Jahren Gefängnis verurteilt worden. Ein Gericht in Kairo verurteilte zudem Mubaraks bereits inhaftierte Söhne Alaa und Gamal zu jeweils vier Jahren Gefängnis, wurde am Donnerstag bekanntgegeben.

DEUTSCHER ARTIKEL WEITER UNTER DEM FRANZÖSISCHEN

=> MORE ÄGYPTEN – EGYPTE in AFRIKANEWSARCHIV
=> => MORE JUSTICE in AFRIKANEWSARCHIV

L’ex-président égyptien Moubarak condamné à trois ans de prison pour corruption
Le Caire (AFP) – 21.05.2014 12:06
L’ancien président égyptien Hosni Moubarak a été condamné mercredi à trois ans de prison pour avoir détourné des fonds publics, trois ans et demi après qu’une révolte populaire eut mis fin à ses 30 années de pouvoir sans partage.M. Moubarak, 86 ans, qui avait longtemps assisté à ses procès étendu sur une civière, était mercredi assis dans un fauteuil roulant, au côté de six co-accusés, dans un box grillagé. Ses deux fils Gamal et Alaa ont été condamnés à quatre ans de prison dans la même affaire, tandis que les quatre autres accusés ont été acquittés.

L'ex-président egyptien Hosni Moubarak au tribunal, durant son procès au Caire, le 21 mai 2014
Mubarak vor Gericht am 21. Mai 2014
L’ex-président egyptien Hosni Moubarak au tribunal, durant son procès au Caire, le 21 mai 2014
afp.com – Hassan Mohamed

L’ex-“Raïs” était jugé en première instance par un tribunal du Caire pour corruption, accusé d’avoir détourné plus de 100 millions de livres égyptiennes (10 millions d’euros) du budget des palais présidentiels.
Il est également jugé dans un autre procès pour la mort de manifestants lors de la révolte qui l’a contraint à quitter le pouvoir début 2011.
Pour ce chef d’accusation de “complicité de meurtre”, il encourt la prison à vie, la peine à laquelle il avait été condamné en première instance en juin 2012, avant que la Cour de Cassation n’ordonne qu’il soit rejugé.
Les procès de M. Moubarak, très médiatisés au départ, sont aujourd’hui éclipsés par ceux de son successeur l’islamiste Mohamed Morsi, seul président jamais élu démocratiquement en Egypte mais destitué il y a 11 mois par le chef de l’armée. M. Morsi et la quasi-totalité des dirigeants de sa confrérie islamiste des Frères musulmans encourent la peine de mort dans divers procès, et le gouvernement dirigé de facto par l’armée mène une répression très sanglante contre ses partisans.
Hosni Moubarak, lui aussi ancien militaire qui succéda à Anouar el-Sadate assassiné en 1981, a régné d’une main de fer trente années durant sur le pays le plus peuplé du monde arabe, avant d’être renversé par une révolte populaire de 18 jours début janvier, dans la lignée des Printemps arabes.
– Juste avant la présidentielle –
Contrairement à ses co-accusés vêtus de l’uniforme blanc des détenus, M. Moubarak comparaissait dans un costume civil sombre puisqu’il est censé être libre depuis qu’un tribunal a jugé en août dernier qu’il avait dépassé la durée maximale de la détention préventive. Depuis, ce vieillard à la santé déclinante est assigné à résidence dans un hôpital militaire du Caire.
Condamné désormais, il est très probable que l’ex-président retourne en prison si sa santé le permet, même s’il peut se pourvoir en cassation là aussi.
Selon l’accusation, M. Moubarak et ses fils avaient utilisé ces fonds publics détournés pour acheter des propriétés. Il est également poursuivi pour d’autres accusations de corruption, avec ses enfants là encore, mais aucun procès n’a encore été fixé.
“C’est le peuple qui est propriétaire des biens publics”, a tonné le juge présidant le tribunal mercredi.
© 2014 AFP

– AFRIKANEWS ARCHIV –
jetzt auch auf
FACEBOOK

Ägyptisches Gericht verurteilt Ex-Präsident Hosni Mubarak zu drei Jahren Haft
21. Mai 2014, 10:54 http://derstandard.at/r652/Afrika
Auch Söhne wegen Korruption verurteilt – Berufung möglich
Kairo – Der frühere ägyptische Präsident Hosni Mubarak ist am Mittwoch wegen Korruption zu drei Jahren Gefängnis verurteilt worden. Ein Gericht in Kairo verurteilte zudem Mubaraks bereits inhaftierte Söhne Alaa und Gamal zu jeweils vier Jahren Gefängnis, wurde am Donnerstag bekanntgegeben.
In dem Fall geht es um die Veruntreuung von umgerechnet 13,5 Millionen Euro öffentlicher Gelder.
Die Mubaraks müssen außerdem Geld an den Staat zurückzahlen, das sie sich im Zusammenhang mit öffentlichen Baumaßnahmen angeeignet hatten. Gegen das Urteil ist Berufung möglich.
Mubarak war im Februar 2011 nach Massenprotesten von der Armeeführung zum Rücktritt gezwungen worden. Der Ex-Präsident muss sich derzeit auch noch wegen der Tötung von mehr als 800 Demonstranten während der damaligen Proteste vor Gericht verantworten. In diesem Verfahren droht ihm die Todesstrafe. (APA, 21.5.2014)

Leave a Reply