ANGOLA: PRINZ HARRY INSPIZIERT MINENRÄUMUNG VON NGO HALO TRUST – Le prince Harry en Angola pour inspecter des travaux de déminage

1. Prinz Harry in Angola, um Minenräumung zu inspizieren
Luanda (AFP) – 11.08.2013 03.28 Uhr
Prinz Harry ist zu “privatem Besuch” Angola, um in den Fußstapfen seiner Mutter Diana, die hiermit früher einen ihrerer großen Kämpfe hatte, die Minenräumung zu inspizieren, meldete am Sonntag eine britische NGO .
2. Prinz Harry “irritiert” durch das langsame Tempo der Minenräumung in Afrika
London (AFP) – 18.08.2013 05.37 Uhr
Prinz Harry, der den Stab seiner Mutter Diana übernahm in ihrem Kampf gegen Antipersonenminen, ist “irritiert” durch das langsame Tempo der Minenräumung in einigen afrikanischen Ländern, sagte am Sonntag der Präsident der britischen, auf Minenräumung spezialisierten NGO The HALO Trust (HALO).
DEUTSCH (VON MIR ETWAS VERBESSERTE GOOGLE-ÜBERSETZUNG) WEITER UNTER DEM ORIGINAL

1. Le prince Harry en Angola pour inspecter des travaux de déminage
Luanda (AFP) – 11.08.2013 15:28
Le prince Harry est en “visite privée” en Angola pour inspecter des travaux de déminage, marchant ainsi dans les pas de sa mère Diana qui en avait fait l’un de ses grands combats, a-t-on appris dimanche auprès d’une ONG britannique.
“Le Prince Harry rend visite à plusieurs équipes de déminage dans la région. Il va inspecter des champs de mines et rencontrer des personnes bénéficiant de notre travail”, a rapporté Guy Willoughby, le président d’Halo Trust, ONG britannique spécialisée dans le déminage.
Le Palais royal a confirmé l’information mais a refusé de donner le détail de l’itinéraire et des activités du prince, arguant qu’il s’agissait d’une “visite privée”.
Sa mère Diana s’était fortement impliquée sur le plan humanitaire en Angola, l’un des pays les plus minés du monde après 27 ans de guerre civile, jusqu’en 2002.
Elle s’y était rendue pour soutenir Halo Trust et rencontrer des victimes de mines antipersonnel en 1997, peu avant de mourir, la même année, dans un accident de voiture à Paris.
Des photos de Lady Di, en tenue de protection, avaient fait le tour du monde et contribué à sensibiliser à la cause.
Le Prince Harry a déjà rendu visite à l’ONG britannique au Mozambique en juin 2010, apprenant comment débusquer et neutraliser des mines, selon Halo Trust qui travaille en Angola depuis 1994.
La guerre civile dans ce pays a fait un demi-million de morts entre 1975 et 2002 et provoqué le déplacement de quatre millions de personnes.
Le nombre exact des victimes des mines est impossible à établir. Il est évalué à entre 23.000 et 80.000 par l’Observatoire internationale des mines et des armes à sous-munitions qui disait en 2012 que 2,4 millions de personnes, soit environ 17% de la population, vivaient dans une zone à risque.
© 2013 AFP

2. Le prince Harry “irrité” par les lenteurs du déminage en Afrique
Londres (AFP) – 18.08.2013 05:37
Le prince Harry, qui a repris le flambeau de sa mère Diana dans son combat contre les mines anti-personnel, est très “irrité” par la lenteur du déminage dans certains pays d’Afrique, a déclaré dimanche le président de l’ONG britannique The Halo Trust (HALO), spécialisée dans le déminage
Harry, 28 ans, est revenu récemment d’Angola, où il a inspecté les travaux de déminage gérés par cette ONG. Avant lui, sa mère, la princesse Diana, s’était passionnément impliquée dans cette mission.
“Il est irrité que les pays qui ont fourni ces mines n’aient apporté aucun soutien financier pour s’en débarrasser, 25 ans plus tard”, a déclaré Guy Willoughby, président de HALO.
“C’est devenu une espèce de marotte pour” le prince Harry, a-t-il ajouté.
Harry, plus jeune fils de Diana et 4e dans l’ordre de succession au trône britannique, a inspecté les champs de mines qui restent en Angola après 27 ans de guerre civile, de 1975 à 2002, et visité la ville de Cuito Cuanavale (sud), sans doute la ville la plus minée d’Afrique.
Lady Di, qui avait mis sa célébrité au service de la lutte contre l’usage des mines anti-personnel, avait visité l’Angola avec HALO en 1997, quelques mois avant de trouver la mort dans un accident de voiture à Paris.
Harry a apporté son parrainage à l’appel lancé par l’ONG à l’occasion de son 25e anniversaire.
“Les champs de mines que sa mère a visités sont tous devenus maintenant des magasins et des routes, et même il y a une agence immobilière sur l’un d’entre eux”, a déclaré M. Willoughby.
“Les guerres peuvent bien être terminées, mais beaucoup de gens sont toujours incapables de reprendre une vie normale, car ils risquent quotidiennement de mourir ou d’être blessés par des mines”, a-t-il expliqué.
“Avec le soutien du prince Harry, de l’Angola et de la communauté internationale, HALO va continuer à travailler pour que l’Angola soit débarrassée de ses mines, pour le bénéfice du peuple angolais”, a poursuivi le président de cette ONG.
HALO, la plus importante organisation humanitaire spécialisée dans le déminage, a indiqué avoir détruit plus de 21.300 mines anti-personnel et anti-char en Angola. La guerre civile y a fait 500.000 morts, et quatre millions de personnes ont été déplacées par ce conflit qui a détruit la plupart des infrastructures angolaises.
En novembre 2012, HALO avait recensé au moins 533 champs de mines nécessitant encore d’être nettoyés.
© 2013 AFP

1. Prinz Harry in Angola, um Minenräumung zu inspizieren
Luanda (AFP) – 11.08.2013 03.28 Uhr
Prinz Harry ist zu “privatem Besuch” Angola, um in den Fußstapfen seiner Mutter Diana, die hiermit früher einen ihrerer großen Kämpfe hatte, die Minenräumung zu inspizieren, meldete am Sonntag eine britische NGO .
“Prinz Harry besucht mehrere Minenräumungsteams in der Region. Er inspiziert Minenfelder und trifft Leute, die von unserer Arbeit profitieren”, berichtet Guy Willoughby, Präsident von Halo Trust, einer in Minenräumung spezialisierten britischen NGO.
Der königliche Palast hat die Nachricht bestätigt, aber weigerte sich, Einzelheiten der Reiseroute und der Aktivitäten des Prinzen bekannt zu geben, denn es sei ein “privater Besuch”.
Seine Mutter Diana war stark engagiert in humanitärer Hinsicht in Angola, einem der am stärksten verminten Länder der Welt nach 27 Jahren Bürgerkrieg bis 2002.
Sie ging dorthin, um Halo Trust zu unterstützen und Opfer von Antipersonenminen zu treffen, im Jahr 1997, kurz bevor sie im selben Jahr starb bei einem Autounfall in Paris.
Bilder von Lady Di in Schutzkleidung waren um die ganze Welt gegangen und hatten dazu beigetragen, das Bewusstsein für die Sache zu erhöhen.
Prinz Harry hat die britische NGO in Mosambik im Juni 2010 besucht und dort gelernt, wie Minen zu finden und zu neutralisieren sind, laut Halo Trust, die in Angola seit 1994 arbeitet.
Der Bürgerkrieg in diesem Land hat eine halbe Million Todesfälle zwischen 1975 und 2002 verursacht, sowie die Verschiebung von vier Millionen Menschen.
Die genaue Zahl der Minenopfer ist unmöglich zu etablieren. Sie wird geschätzt auf zwischen 23.000 und 80.000, dies vom Internationalen Observatorium für Landminen und Streumunition, welches im Jahr 2012 sagte, dass 2,4 Millionen Menschen, das sind rund 17% der angolanischen Bevölkerung, in einer Gefahrenzone leben.
© 2013 AFP

2. Prinz Harry “irritiert” durch das langsame Tempo der Minenräumung in Afrika
London (AFP) – 18.08.2013 05.37 Uhr
Prinz Harry, der den Stab seiner Mutter Diana übernahm in ihrem Kampf gegen Antipersonenminen, ist “irritiert” durch das langsame Tempo der Minenräumung in einigen afrikanischen Ländern, sagte am Sonntag der Präsident der britischen, auf Minenräumung spezialisierten NGO The HALO Trust (HALO).
Harry, 28, ist vor kurzem aus Angola zurückgekehrt, wo er von der NGO gemanagte Minenräumungen inspizierte. Vor ihm war seine Mutter, Prinzessin Diana, leidenschaftlich an dieser Mission beteiligt.
“Er ist außer sich, dass die Länder, die diese Minen zur Verfügung gestellt hatten, keine finanzielle Unterstützung geben, um diese 25 Jahre später loszuwerden”, sagte Guy Willoughby, Präsident von HALO.
“Es werden ist eine Art Marotte für” Prinz Harry geworden, fügte er hinzu.
Harry, der jüngere Sohn von Diana und der vierte in der Erbfolge auf den britischen Thron, inspizierte die nach 27 Jahren Bürgerkrieg von 1975 bis 2002 verbleibenden Minenfelder in Angola und besuchte die Stadt Cuito Cuanavale (Süden ), der wohl am stärksten verminten Stadt in Afrika.
Lady Di, der ihreen Ruhm gelegt hatte, um gegen den Einsatz von Anti-Personen-Minen zu kämpfen, besuchte Angola mit HALO im Jahr 1997, nur wenige Monate vor ihrem Tod bei einem Autounfall in Paris.
Harry gab dem Aufruf der NGOs anlässlich seines 25-jähriges Bestehens seine Patenschaft.
“Die Minenfelder, die seine Mutter besuchte, sind alle mittlerweile Geschäfte und Straßen, und auch dort ist sogar Immobilienagentur in einer von ihnen”, sagte Willoughby.

Im November 2012 hatte HALO mindestens 533 Minenfelder identifiziert, die noch gereinigt werden müssen.
© 2013 AFP

One thought on “ANGOLA: PRINZ HARRY INSPIZIERT MINENRÄUMUNG VON NGO HALO TRUST – Le prince Harry en Angola pour inspecter des travaux de déminage”

  1. Le prince Harry “irrité” par les lenteurs du déminage en Afrique
    AFP/Slateafrique – 18.08.2013
    Le prince Harry, qui a repris le flambeau de sa mère Diana dans son combat contre les mines anti-personnel, est très “irrité” par la lenteur du déminage dans certains pays d’Afrique, a déclaré dimanche le président de l’ONG britannique The Halo Trust (HALO), spécialisée dans le déminage.
    Harry, 28 ans, est revenu récemment d’Angola, où il a inspecté les travaux de déminage gérés par cette ONG. Avant lui, sa mère, la princesse Diana, s’était passionnément impliquée dans cette mission.
    “Il est irrité que les pays qui ont fourni ces mines n’aient apporté aucun soutien financier pour s’en débarrasser, 25 ans plus tard”, a déclaré Guy Willoughby, président de HALO.
    “C’est devenu une espèce de marotte pour” le prince Harry, a-t-il ajouté.
    Harry, plus jeune fils de Diana et 4e dans l’ordre de succession au trône britannique, a inspecté les champs de mines qui restent en Angola après 27 ans de guerre civile, de 1975 à 2002, et visité la ville de Cuito Cuanavale (sud), sans doute la ville la plus minée d’Afrique.
    Lady Di, qui avait mis sa célébrité au service de la lutte contre l’usage des mines anti-personnel, avait visité l’Angola avec HALO en 1997, quelques mois avant de trouver la mort dans un accident de voiture à Paris.
    Harry a apporté son parrainage à l’appel lancé par l’ONG à l’occasion de son 25e anniversaire.
    “Les champs de mines que sa mère a visités sont tous devenus maintenant des magasins et des routes, et même il y a une agence immobilière sur l’un d’entre eux”, a déclaré M. Willoughby.
    “Les guerres peuvent bien être terminées, mais beaucoup de gens sont toujours incapables de reprendre une vie normale, car ils risquent quotidiennement de mourir ou d’être blessés par des mines”, a-t-il expliqué.
    “Avec le soutien du prince Harry, de l’Angola et de la communauté internationale, HALO va continuer à travailler pour que l’Angola soit débarrassée de ses mines, pour le bénéfice du peuple angolais”, a poursuivi le président de cette ONG.
    HALO, la plus importante organisation humanitaire spécialisée dans le déminage, a indiqué avoir détruit plus de 21.300 mines anti-personnel et anti-char en Angola. La guerre civile y a fait 500.000 morts, et quatre millions de personnes ont été déplacées par ce conflit qui a détruit la plupart des infrastructures angolaises.
    En novembre 2012, HALO avait recensé au moins 533 champs de mines nécessitant encore d’être nettoyés.
    © 2013 AFP

Leave a Reply