SENEGAL WAHLEN WADE: TRETET IHN IN DEN….mon petit hommage au mouvement "Y en a marre"

=> PART II STICHWAHLEN 25.03. – 2e TOUR

wadedegage1wade2…URSCH!
Normalerweise spreche ich hier nicht. So bleibt es auch, aber 😉 , naja, diesmal doch…..
élection présidentielle sénégalaise, cartoons, caricatures et photomontages et dessins satiriques, Wade
Ici, dans mon blog, normalement, je ne cause pas, je reporte. Mais, des fois, ….
MySenegal
=> SENEGAL in AFRIKANEWS ARCHIV


=> SENEGAL in SCHNAUZE VOLL IlyENaMARRE


19/02/2012, WaltTV=CBS

Mit deutschen Untertiteln, avec soutitres allemands: Verlasse die Macht, von Tiken Jah Fakoly, Quitte le pouvoir, Live
Reggae-Star Tiken Jah Fakoly, der “afrikanische Bob Marley” aus der Elfenbeinküste – Deutsche Untertitel von der lieben Blogfreundin und fleissigen Helferin aramata.

0 thoughts on “SENEGAL WAHLEN WADE: TRETET IHN IN DEN….mon petit hommage au mouvement "Y en a marre"”

  1. Chers visiteurs sénégalais,

    Revue de presse allemande en francais, par Deutsche Welle

    La presse allemande s’intéresse au Sénégal où l’élection présidentielle se jouera au second tour. Les électeurs auront le choix entre Abdoulaye Wade et Macky Sall, un ancien premier ministre de Wade.
    Le déroulement du premier tour est accueilli avec soulagement par les journaux.

    On redoutait, écrit la Süddeutsche Zeitung, l’élection la plus sanglante dans l’histoire du Sénégal. Ce pays de l’Afrique de l’ouest, le seul dans la région à n’avoir pas connu de coup d’Etat depuis son indépendance en 1960, a vécu une campagne électorale d’une violence inhabituelle. Pour le journal, les chances de victoire de Wade devraient être plus faibles au second tour qu’au premier, la plupart des douze autres candidats ayant signalisé leur intention de soutenir l’adversaire de Wade. Macky affûte les couteaux, titre die tageszeitung qui rappelle qu’une fois tombé en disgrâce l’ancien premier ministre de Wade a trouvé une nouvelle famille politique au sein de d’Alliance pour la république, un rassemblement qui, sans grande originalité, promet une meilleure vie à tous. Et une chose est sûre poursuit le journal: les jours du parti socialiste sénégalais sont définitivement comptés. Après l’indépendance, le parti du fondateur de l’Etat et poète Léopold Sédar Senghor est resté 40 ans au pouvoir avant que son monopole soit brisé par Abdoulaye Wade en 2000. Plus d’un socialiste rêvait maintenant d’une revanche – en vain.

    Le président sortant, note la Berliner Zeitung, semble accepter un second tour. Il se peut que le pouvoir l’ait rendu aveugle aux réalités et qu’il ne s’attendait pas à recueillir si peu de voix, il se peut qu’il n’ait pas osé fausser massivement les résultats, il se peut qu’il se soit tout simplement résigné. Quoi qu’il en soit, poursuit le journal, si Wade n’avait pas violé la constitution en briguant un troisième mandat il aurait pu entrer dans l’histoire en président respectable – comme autrefois Leopold Senghor, comme son successeur Abdou Diouf qui après sa défaite électorale passa le pouvoir à Wade. Au lieu de quoi Abdoulaye Wade ne laissera de lui que le souvenir d’un dictateur africain classique, corrompu et, au besoin, violent.

Leave a Reply