TUNESIEN: SALAFISTEN GREIFEN HOTELBAR AN – Tunisie: des salafistes ont attaqué le bar d’un hôtel à Sbeitla

Tunesien: Salafisten griffen eine Hotelbar in Sbeitla an
SBEITLA (Tunesien) (AFP) – 2012.12.13 21.29
Mutmaßliche Salafisten haben Donnerstag eine Hotelbar in Sbeitla angegriffen und versuchten, das Hotel im Herzen der Stadt im Westen von Tunesien in Brand zu setzen, sagten der Nachrichtenagentur AFP Zeugen und Polizei.
DEUTSCH (VON MIR ETWAS VERBESSERTE GOOGLE-ÜBERSETZUNG) WEITER UNTER DEM ORIGINAL

Tunisie: des salafistes ont attaqué le bar d’un hôtel à Sbeitla
SBEITLA (Tunisie) (AFP) – 13.12.2012 21:29
Des salafistes présumés ont attaqué jeudi le bar d’un hôtel à Sbeitla et tenté de mettre le feu à l’établissement situé au coeur de cette localité du centre-ouest de la Tunisie, ont indiqué à l’AFP des témoins et la police.

Un islamiste tunisien brandit un drapeau salafiste lors d'une manifestation à Kairouan, en mai 2012
Tunesischer Islamist mit Salafistenflagge
Un islamiste tunisien brandit un drapeau salafiste lors d’une manifestation à Kairouan, en mai 2012
Foto (c) AFP/Archives – by Fethi Belaid

“Une quinzaine d’hommes se sont attaqués à l’hôtel +Le Capitole+, ont saccagé le hall, détruit des bouteilles d’alcool, et à défaut d’incendier l’hôtel, ils ont mis le feu à un véhicule en stationnement devant l’établissement”, a indiqué une source de sécurité.
Les assaillants, qui portaient la barbe et étaient armés de gourdins et de haches, ont menacé et insulté les clients les qualifiant d'”apostats”, ont indiqué des témoins, qui n’étaient pas en mesure de préciser si l’attaque a fait des victimes parmi les clients ou le personnel du bar qui s’est interposé.
Ils ensuite quitté les lieux avant l’arrivée de la police, selon les témoins.
Des colonnes de fumée se sont répandues dans le centre de Sbeita, ville archéologique située à environ 60 km de son chef lieu, Kasserine, où les forces de sécurité tunisiennes traquaient depuis lundi un groupe armé responsable d’une attaque ayant coûté la vie à un gendarme.
Aucun commentaire n’a pu être obtenu jeudi soir auprès du ministère de l’Intérieur.
L’attaque de Sbeitla, est la deuxième du genre depuis celle ayant visé en septembre dernier un hôtel à Sidi Bouzid (centre-ouest)
Une cinquantaine de salafistes jihadistes avaient alors fait irruption le 3 septembre dans un hôtel, chassant les clients du bar de l’établissement en détruisant des quantités de bouteilles d’alcool aux cris de “Allah Akbar” (Dieu est le plus grand), “al-Charab haram” (l’alcool est pêché).
Un groupuscule salafiste avait ensuite revendiqué l’attaque contre l’hôtel dont le bar était le dernier point de vente légal d’alcool à Sidi Bouzid, berceau de la révolte de décembre 2010-janvier 2011.
Une enquête avait été ouverte mais les médias se sont inquiétés de l’impunité dont jouissaient les salafistes responsables de plusieurs de violences, dont l’attaque de l’ambassade américaine le 14 septembre.
© 2012 AFP

Tunesien: Salafisten griffen eine Hotelbar in Sbeitla an
SBEITLA (Tunesien) (AFP) – 2012.12.13 21.29
Mutmaßliche Salafisten haben Donnerstag eine Hotelbar in Sbeitla angegriffen und versuchten, das Hotel im Herzen der Stadt im Westen von Tunesien in Brand zu setzen, sagten der Nachrichtenagentur AFP Zeugen und Polizei.
“Fünfzehn Männer waren im Hotel Le Capitole, haben die Lobby geplündert, Flaschen Schnaps zerstört und weil sie das Hotel nicht niederbrennen konnten, zündeten sie ein davor geparktes Fahrzeug an”, sagte eine Sicherheitsquelle.
Die Angreifer, die Bärte trugen und mit Knüppeln und Äxten bewaffnet waren, bedrohten und beleidigten Kunden, die sie “Abtrünnige” nannten, sagte4n die Zeugen, die nicht imstande waren zu klären, ob der Angriff Opfer unter Kunden oder Angestellten in der Bar verursachte.
Dann verließen sie die Szene, bevor Polizei eintraf, nach Zeugen.

Der Angriff Sbeitla ist der zweite seiner Art seit dem letzten September, als ein Hotel in Sidi Bouzid gezielt 3urde (Mitte-West)
Fünfzig salafistische Dschihadisten hatten damals (3. September) ein Hotel überfallen, jagten Kunden, zerstörten in der Hotelbar Mengen von Schnapsflaschen und riefen “Allahu Akbar” (Gott ist am größten) und “al-Charab haram”(Alkohol ist Sünde).

© 2012 AFP

Leave a Reply